Menu semaine du 25 novembre 2019

Potage d’épinards, laitue escarole, et cerfeuil : Un potage onctueux, riche en fer et en vitamines. On commence par faire suer des oignons, des poireaux et une pointe d’ail. On y ajoute les feuilles d’épinards et de laitue escarole car c’est la plus gouteuses pour une soupe. Un fois les feuilles tombées, on mouille avec notre fond de légumes maison. On y râpera une pomme de terre pour lier le tout et la cuisson se poursuit durant une trentaine de minute, le temps que la pomme de terre soit cuite. Juste avant de réduire la soupe en purée fine, nous y ajoutons le cerfeuil pour obtenir une soupe verte onctueuse.

Ingrédients : Huile d’olives, oignons, poireaux, ail, sel, poivre, épinards, escarole, fond de légumes maison, pomme de terre, cerfeuil.

Taboulé de persil, menthe, bulgure, choux fleur râpé, tomates, concombres, pommes grenade, halloumi et citron : J’aime bien rehausser des classiques avec une petite twist qui ajoute des textures supplémentaires et d’autres saveurs complémentaires.

Le taboulé classique comprend du couscous, du persil, un peu de tomates, d’oignons verts et une vinaigrette au citron.

Le taboulé de cette semaine contient plus d’ingrédients qui rend cette salade plus craquante et complète ce qui vous soutiendra plus longtemps comme item de votre repas. Le choux fleur et les concombres pour le croquant, le halloumi pour le moelleux salé et le la pomme grenade pour le petit côté sucré et croquant.

Vous pourriez manger une soupe ou vous faire griller un morceau de viande ou de poisson et ce serait un repas satisfaisant.

Ingrédients : Persil, menthe, bulgure, choux fleur, tomates, concombre, pomme grenade, halloumi, huile d’olives, citron, sel et poivre.

Crêpe vietnamienne aux crevettes, champignons, oignons, fines herbes, sauce Nuoc Mâm : Cette entrée fait partie du top 5 des entrées les plus populaires de Chef à votre service. Elle demande plus de temps de confection que d’autres propositions, mais cela en vaut la chandelle. Elles sont cuites à la poêle une par une.

Dans chacune des poêles, on fait revenir les oignons et les champignons jusqu’à coloration. Ensuite on y fait revenir une douzaine de petites crevettes nordiques. On fait sauter quelques coups. On ajoute la pâte à crêpe, les herbes vietnamiennes et les fèves germées. On attend quelques minutes pour que la pâte à crêpe soit cuite et qu’elle soit bien dorée et craquante. On plie en deux la crêpe et on retire.

La sauce Nuoc Mâm est faite maison : Sauce poisson, vinaigre de riz, eau, sucre, sauce sambal olek.

La pâte : Farine de riz, lait de coco, eau, curcuma en poudre, cari vietnamien.

Garniture : oignons jaunes, oignons verts, champignons de Paris, fèves germées, basilic thaï, coriandre vietnamienne, feuilles de betel, menthe de poisson, perilla, roquette vietnamienne, feuille de poivre.

Hamburger steak, oignons caramélisés au vin rouge, purée de pommes de terre et brocolis vapeur :

C’est quand même un plat classique avec des accompagnements classiques du thème « steak, blé d’inde, patate ». Viande, féculent et légumes.

Une galette de viande assaisonnée et cuite au four à haute température qui est ensuite arrosée d’une sauce brune aux oignons et vin rouge. Quand il y a de la sauce, c’est bon avec une purée de pommes de terre rehaussée d’un peu de beurre et de lait, sel et poivre. Une bonne ration de beaux brocolis vapeur pour équilibrer le tout.

Ingrédient galettes : 2/3 de bœuf haché et 1/3 de porc haché, sel, poivre, ketchup maison, flocons d’avoine broyée, lait, œuf.

Purée : Pommes de terre, lait, beurre, sel et poivre.

Poulet laqué au vinaigre balsamique et sirop d’érable, bâtonnets de légumes rôtis : Les poulets entiers sont détaillés en plusieurs morceaux de hauts de cuisse, de pilons, et de poitrines. Nous poêlons chacun des morceaux au préalable et ensuite chaque morceau est nappé d’une réduction de vinaigre balsamique et de sirop d’érable. Le poulet est mis sur une grille et enfourné jusqu’à cuisson complète. Au final, il est intimement nappé de la réduction pour lui donner un fini laqué.

Légumes : Carottes multicolores, patates douces, pommes de terre, courges, betteraves, oignons, fenouil, panais, céleri rave.

Je vous invite à venir voir notre menu de cette semaine : ICI

Filet de Sole poêlé, salsa de câpres, citron et persil, poivrons rôtis, riz brun amélioré aux grains :

Chaque filet de sole est enfariné, salé, poivré et poêlé à la poêle. Lorsqu’ils sont cuits, on déglace avec notre vinaigrette aux câpres et suprême de citron.

Les poivrons coupés en triangles, sont rôtis au four brièvement à très haute température.

Les riz brun amélioré aux grains nous vient du japon. Ceux-ci vont souvent ajouter une poignée de grains variés à leur riz blanc pour lui donner un petit twist qui améliore le goût et la valeur nutritive.

Grains : mini fèves rouges, sarrasin, orge, petites fèves noires, millet, maïs, riz rouge, sorgo.

Vinaigrette : câpres, suprêmes de citron, huile d’olives, sel et poivre.

Tortilla espagnole à la pomme de terre et chakchouka aux poivrons : C’est l’histoire d’une chef incapable de se brancher entre vous servir une frittata ou une chakchouka avec des œufs en cocotte. La fin de l’histoire est un mélange des deux.

La tortilla espagnole est une omelette épaisse aux pommes de terre. Les pommes de terre pelées sont cuites au préalable. Ensuite nous les tranchons en rondelles de 5 mm et on les fait revenir avec des oignons dans une poêle en fonte. On fouette des œufs avec un peu de sel et de poivre. On mélange dans un cul de poule les œufs et les patates pour les retourner dans la poêle en fonte. À mi-cuisson, on glisse la tortilla sur une assiette pour ensuite la retourner dans la poêle. La tortilla doit être servi encore un peu baveuse.

Et maintenant la chakchouka, c’est un plat d’origine maghrébine composé de poivrons, d’oignons et de tomates, cuits à l’huile d’olives, sel poivre, paprika, coriandre moulue et persil. Normalement, on y ajouterait des œufs et on mettrait au four jusqu’à la cuisson des œufs.

Pour notre version, vous aurez la partie avec les œufs et les pommes de terre d’un côté et de la chakchouka de l’autre.

Spanakopita de bette à carde, oignons, ail, aneth, feta – trempette yogourt et menthe : Un autre de nos plats végétariens qui fait partie du top cinq des favoris. Nous varions le légume vert de la farce. Tantôt, le classique épinards, tantôt les rapinis. Cette semaine, la bette à carde, légume croquant de par sa tige avec un petit goût citronné qui s’apprête à merveille à cette farce de spanakopita.

Nous faisons suer les oignons, les tiges de bette à carde et l’ail. Ensuite on ajoute les feuilles jusqu’à ce qu’elles soient cuites. Au final, on ajoute l’aneth. On ajoutera le fromage seulement lorsque le mélange de légumes sera froid.

Chaque spanakopita a l’équivalent de 5 couches de pâte phyllo. Chaque feuille est badigeonnée d’huile d’olives. Nous façonnons de jolis triangles. On enfourne pour 25 min à 375 F.

Le yogourt est mixé au mixeur avec beaucoup de menthe, du sel, du poivre et un filet d’huile d’olives.

Fusilli au pesto d’herbes, ricotta, macédoines de courges doubeurre, olives et tomates cerises rôties : Nous allons confectionner le pesto avec du basilic naturellement, mais aussi avec d’autres herbes, telles que de la menthe, du persil, ciboulette, bébés épinards, oignons verts, ail, zestes de citron, de ricotta et Grana padano. Les pâtes seront intimement liées avec le pesto. Dans le creux du nid de fusillis au pesto amélioré, une macédoine de courge doubeurre, d’olives marocaines et de tomates cerises rôties.

Gâteau de quinoa, brocolis et fromage cottage, choux fleur au gratin : Les petits gâteaux de quinoa sont cuits dans des moules à muffins. Il y aura deux gâteaux par portions.

Gâteaux : quinoa, brocolis, ail, oignons, œufs, cheddar, fromage cottage, sel et poivre.

Le gratin : Des choux fleurs blanchis et mélanger avec un velouté de fond de légumes maison et garni de fromage cheddar.

Panna cotta au sirop d’érable – salade de pamplemousse rose et pommes grenade : Le panna cotta est un dessert italien fait avec 50% de crème 35% et 50% de lait 2%. Les laiteries vont bouillir sur le feu avec du sirop d’érable. Ensuite on y ajoute des feuilles de gélatine réhydrater. La préparation est mise en pots Mason de 250ml et mise au réfrigérateur jusqu’au lendemain. On y laissera un peu de place pour mettre la salade de pamplemousse.

Les pamplemousses sont mis en suprêmes, c’est-à-dire que nous les pelons à vif et ensuite nous retirons chacune des sections pour bénéficier du fruit exempté des petites peaux.

Nous coupons en section chacun des suprêmes, mélangés avec les grains de la pomme grenade.

L’ensemble est merveilleux en bouche avec l’onctuosité du panna cotta, le craquant de la pommes grenade, le sucré du sirop d’érable et l’acidité du pamplemousse rose.

Venez voir le menu de cette semaine, il est aussi alléchant que celui-ci : MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi dans le blogue