Menu du 18 novembre 2019

Soupe à l’oignon, crouton, fromage à Raclette : C’est une des premières soupes que j’ai cuisinées quand j’étais en appartement. J’ai un faible pour le fromage, je pense que vous le savez déjà.

Oignons, ail, thym, vin blanc, une touche de porto, bouillon de légumes maison, miel, sel et poivre.

Les croutons et le fromage seront servis à part, à vous de faire gratiner le tout au four.

Salade de pommes de terre grelots, lardons, maïs, aneth, ciboulette, vinaigrette à l’échalotes française et vinaigre de framboise : Je crois que mon désir de faire ma propre salade de pommes de terre vient de ma déception généralisée de celles servies dans les buffets ou autres endroits quelconque. Comment peut-on rater quelque chose qui à la base est si simple. Je me suis dit que moi, j’allais réussir à faire une salade de pommes de terre grelots délicieuse et savoureuse. Je me lance le défi, à vous de me dire si c’est réussi….

Les ingrédients sont énumérés dans l’énoncé ci-haut.

La vinaigrette a comme base une mayonnaise maison et de yogourt additionnée d’échalotes françaises macérées dans du vinaigre de framboises.

Creton de veau : La demande spéciale de la semaine – recette simple et classique du répertoire culinaire québécois.

Une bonne rôtie de pain entier, de la moutarde jaune, des tranches de tomates et du poivre, telle est ma façon préférée de manger des cretons lorsque l’envie me prend. Je vous invite à l’essayer.

Ingrédients : gras de canard, oignons, veau haché, porc haché, bouillon de volaille maison, sel, poivre, origan, muscade à petit dose.

Une fois prêt, les cretons sont mis en dans des pots Mason de 125ml ou 1/2 tassse.

Couscous aux merguez (2) et agneau braisé, légumes, semoule de blé et raisin blond :

Moi j’aime beaucoup ce repas. Les merguez sont un must. De temps en temps on varie l’autre viande. Cette semaine je vous offre de l’agneau. Nous allons braiser de l’agneau au préalable dans notre bouillon de légumes maison assaisonné de ras el hanout. Chaque plat aura 2 merguez et un morceau d’agneau pour faire un total de 125 gr de viande.

Les légumes classiques compris dans un couscous sont des carottes, des courgettes et des rabioles.

J’aime bien mettre des raisins blonds dans ma semoule. Ça fait un beau mélange sucré, salé et épices.

Le bouillon est servi à part.

Dans le ras el hanout : cumin, poivre gingembre moulu, cannelle, coriandre, muscade, poivre blanc, poivre de Jamaïque, curcuma, cayenne, nigelle, poivre long, cardamone, boutons de rose, clou de girofle et lavande. Toutes les épices entières sont rôties et ensuite broyé au moulin.

Joues de porc braisées à la bière et au café, purée de pommes de terre douce et courges, choux rouge braisé : Les joues saisies à la poêle et déglacées à la bière noire québécoise au café sont plongées dans un bouillon de volaille maison, du poireau, des oignons, des carottes et du céleri, un peu de cacao, du café et de la pâte de tomates. Elles cuisent durant 5 ou 6 heures au four doux.

La purée de courge et patate douce au goût légèrement sucrée se mariera à merveille avec la viande et le braisé de choux offrira une texture plus ferme en contraste avec la viande tendre et la purée.

Ceci est un exemple de nos inspirations, venez voir celles de cette semaine : ICI 

Pâté au saumon frais, sauce aux œufs : Un autre classique de la cuisine québécoise cette semaine. Par contre, contrairement à la majorité des recettes lues, nous allons utiliser du saumon frais par opposition à du saumon en canne.

Le poisson est poché dans un fumet maison aromatisé aux grains de fenouil. Avec ce gouteux fumet nous réaliserons un velouté pour ensuite mélanger ça avec la chair de saumon effilochée et une macédoine de carotte, céleri, poireau et fenouil préalablement suée.

La pâte maison est faite avec de la farine, du beurre, du sel et de l’eau.

La sauce aux œufs est faite avec un peu du délicieux fumet gouteux cité plus haut et des œufs durs haché. 

Tofu et yuba braisés aux 5 épices, sauce soya au champignons, oignons verts, haricots noirs, gingembre poivre de sichuan, riz au jasmin et courge doubeurre : Inspiré d’un ragout de tofu sichuanais moins le piquant car j’aime bien vous épargner, ce n’est pas tout le monde qui mange piquant.

Une petite histoire sur la fève de soya. En Asie on utilise vraiment tout d’un ingrédient sans gaspillage, c’est fascinant.

Pour faire le lait de soya on fait tremper les fèves séchées durant 2 jours, on les écrase à l’eau tiède et on fait chauffer le tout à 95 C avec du sel de magnésium afin de favoriser la séparation des protéines. Ensuite, on filtre le tout. Le liquide est le lait de soya et les résidus s’appelle l’okara, c’est un peu comme du fromage frais que les asiatiques dégustent goulument. C’est ces protéines qui constituent le tofu. Elles seront plus ou moins pressées pour obtenir des blocs de tofu allant du soyeux à l’extra-ferme. Durant l’étape où on fait le lait de soya, une écume se forme à la surface du liquide. Cette écume est récupérée et séchée rapidement sur des plaques pour créer des galettes fines à la texture de dentelle. C’est ce qu’on appelle le yuba. On le retrouve en bâton ou en nœud plus ou moins gros.

Boulette de riz brun et pois chiche, sauce yogourt à la coriandre – mini aubergines rôties, pilaf de bulgure, noix de pin, pommes grenade : Les boulettes : pois chiches cuits maison, riz brun cuit, œufs, chapelure, ail, oignons, 7 épices, sel, piments d’Alep, menthe et persil. On broie le tout sans les herbes au robot pour faire une belle pâte lisse. On ajoute les herbes et on façonne de belles petites boulettes qu’on envoie au four.

Un nid de bulgure rehaussé des noix de pins rôtis et de pommes grenade avec une mini aubergine rôtie au four.

A vous de parsemer la sauce au yogourt sur votre assiette selon votre goût.

Spaghetti sauce tomates et chair de saucisses, olives, artichauts et basilic : Pensez à une bonne sauce à « spagh » québécoise mais au lieu des petites boulettes de bœuf on a des boulettes de chair de saucisse toulouse. Comme légumes on a des oignons, du céleri, des carottes, des artichauts, des olives et beaucoup de basilic.

Une petite décoration de parmesan avec ça? Ouiiiiii! 

Macaroni aux 3 fromages et fleurs de brocoli : Une béchamel légère avec beaucoup de fromage. Du cheddar fort, du cheddar orange et de l’emmental. Pour notre conscience on mange de bons brocolis sautés.

Gâteau Reine Élisabeth : Mon péché mignon! Un gâteau fait à base de datte. Une fois cuit, on verse sur le dessus du gâteau un mélange fondu de beurre, cassonade et noix de coco pour le retourner au four à « broil » pour caraméliser le tout.

Je sais, je sais, ce n’est pas très santé, mais une petite gâterie pour nous soutenir pour le début de notre hibernation et cette belle tempête de neige. Une petite bouchée par-ci, une petite bouchée par là. Je vous mets au défi de manger une seule bouchée par jour. Hahahaha, diableresse….

Boules d’énergie (8) : Avec mon expérience d’une personne qui s’entraine depuis longtemps et qui a côtoyé des entraîneurs et des nutritionnistes, une des choses que j’ai retenue c’est que nous devons avoir dans chacun de nos repas une portion de protéine pour nous soutenir tout au long de la journée. Des fois en après-midi on a une petite fringale, qu’est-ce qu’on peut manger. Une pomme et des noix ou beurre de noix ou des crudités et du hummus.

Je vous propose une nouvelle collation qui se conserve super bien et qui se transporte n’importe où. Moi j’en mange au 9ième trou à mi-parcours d’une ronde de golf ou des fois lorsque je vous livre vos repas dans la voiture.

Ingrédients : Flocons d’avoine, graines de chia moulues, poudre de cacao 86% du Barry, sel, beurre d’arachides nature bio et sirop d’érable.

On forme des boulettes avec tous ces ingrédients. On les laisse figer au réfrigérateur au moins 20 minutes.

 

 

Aussi dans le blogue